Les matières grasses


Les graisses sont des constituants fondamentaux de la matière vivante et du cerveau en particulier. Il faut donc en consommer quotidiennement !

Cependant, il est important de distinguer les bonnes graisses (acides gras insaturées) et les mauvaises graisses (acides gras saturées et TRANS).

 

Les acides gras insaturés sont indispensables à notre organisme.

Notre organisme sait les fabriquer sauf deux, qui sont dit « acides gras essentiels ». Il s’agit des oméga 3 et des oméga 6.

Les oméga 3 participent à la réduction de la réponse inflammatoire et diminuent les risques cardio-vasculaires.

Les oméga 6 sont très importants dans la modulation de la réponse inflammatoire et dans la régulation hormonale et cardio-vasculaire.

Il faut donc consommer des produits riches en oméga 3 et en oméga 6 quotidiennement tout en respectant l’apport de 1 oméga 3 / 3 oméga 6.

Ces corps gras apportent à l’organisme les éléments dont il a besoin et sont utilisés immédiatement (ils ne sont pas stockés).

 

L’huile d’olive, quant à elle, est riche en oméga 9 et ,elle est réputée pour son action favorable sur le cholestérol.

C’est une huile stable, qui à l’inverse des huiles riches en oméga 3 et oméga 6 (listées ci-dessous), supporte très bien la cuisson (hors friture).

 

Nous retrouvons les Oméga 3 dans les huiles d’assaisonnement suivantes:

Huile de Colza

Huile de Cameline

Huile de Chanvre

Huile de Lin

Huile de germe de blé

Huile de noix

Huile de soja

 

 

Les poissons gras (saumon sauvage, sardine, hareng, maquereau, anchois etc.) – Ces derniers sont riches en EPA et DHA, sont de grands protecteurs cardiovasculaires.

 

Nous retrouvons les Oméga 6 dans les huiles d’assaisonnement suivantes:

Huile de tournesol (huile très stable qui est bien adaptée à la friture)

Huile de carthame

Huile de sésame

Huile de bourrache

Huile d’onagre

Huile de chanvre

 

ATTENTION : Seules les huiles vierges de première pression à froid BIO et vendues dans des bouteilles en verre opaque sont riches en acides gras insaturés et en vitamine E (anti-oxydants). En effet, les huiles industrielles sont chauffées à des températures très élevées et subissent d’importantes transformations jusqu’à devenir des acides gras saturés.

 

 

Nous reconnaissons facilement les acides gras saturés car ils sont généralement solides à température ambiante. Nous pouvons les retrouver dans le beurre, le saindoux, les fromages, les crèmes, les viandes et les charcuteries ainsi que dans certaines huiles végétales (huile de palme par exemple).

Ces produits sont donc à consommer avec modération car ils sont source d’élévation du mauvais Cholestérol (LDL) et peuvent altérer notre santé s’ils ne sont pas suffisamment « brûlés » par notre organisme.

Les gras TRANS, eux, se retrouvent dans les plats industriels et les produits de la restauration rapide (frites, nuggets, hamburgers, etc.).

Ils sont à éviter car source d’élévation du mauvais cholestérol et favorisent la baisse du bon cholestérol (HDL).

 

Source : Marjorie Garcia, NaturAude (hors photo)

Copyright - NaturAude 

2014-2017 - Tous droits réservés

Kinesiologue - Naturopathe - Reflexologue - Ateliers Cuisine

 

Bram, Carcassonne, Castelnaudary, Limoux, France